Découvrir la Balagne

Rédigé le 19/02/2021
Balades en corse


Délimitée au nord par le désert des Agriates, au sud par la vallée du Fango et à l'est par les contreforts du Monte Cinto, la Balagne est une enclave à part au nord-ouest de la Corse. 

L'une des plus grandes microrégions de Corse, la Balagne jouit d'une douceur qui tranche avec la rudesse d'autres terroirs de l'île. Longtemps désignée comme le "verger de la Corse", la Balagne doit son essor à la conjonction d'un arrière-pays fertile . 

Jadis très prospère grâce à de florissantes cultures d'agrumes et d'oliviers, la région fut l'une des premières à s'ouvrir au tourisme et la ville de Calvi devint ainsi une destination à la mode après la deuxième guerre. 

Suggestion d'hébergement pour séjournez à Calvi ; Résidence Manureva, idéal pour un séjour en famille. 



Les rues pavées et les platanes de la place Paoli confèrent à L'Île-Rousse un charme indéniable. La cité reste paisible malgré l'afflux d'estivants attirés par sa plage de sable fin en plein centre-ville, qu'une voie ferrée sépare de la bourgade, le long de l'agréable promenade A Marinella. Son nom viendrait de la couleur rouge du granit de l'ancienne île de la Pietra, qu'une jetée rattache à la ville. 

L'Île-Rousse resta un centre marchand actif jusqu'à la Première Guerre mondiale puis périclita, avant de connaître un nouvel essor grâce au tourisme. 

Suggestion d'adresse à 10 minutes d'Île-Rousse ; Chambres d'hôtes chez Caro au village de Corbara. 



Isolée du reste de l'île par un large massif montagneux, la Balagne intérieure se découpe en petits bassins, souvent tapissés d'oliviers et enfermés par de courtes pointes granitiques au sommet desquelles se nichent de superbes villages. Les paysages sont splendides et spectaculaires . Particulièrement bien conservés, les villages belvédères, peuplés de nombreux agriculteurs ou artisans, figurent parmi les plus beaux de Corse. 

De Speloncato, la D63 puis la D963 mènent à la forêt de Tartagine-Melaja via le col de Battaglia qui culmine à 1099m. Le contraste des paysages de chaque côté du col est saisissant. Côté mer, des langues de montagne couvertes de maquis semblent glisser doucement vers les flots. Sur l'autre versant, pousse une végétation arborée, composée en grande partie de Châtaigniers. 

Le col est le carrefour des "sentiers pays" de la région du Ghjunsani, qu'un panneau du PNRC détaille sur place. Ils permettent de rejointre les villages de Pioggiola et Omi-Cappella. Lire plus sur la région .